À l’aventure, compagnons !

À l’aventure, compagnons !

Wahouu comme le temps file ! Voilà déjà quatre jours que nous voyageons ! Les derniers préparatifs ont été fait sur les chapeaux de roues (en une matinée : contrôle des habitants, transvasage du contenu du sac dans les sacoches, équilibrage du paquetage, mini-étape pour aller manger chez des amis… ce qui nous amène directement une belle montée et une première averse…).

Nous avions passé quelques jours à préparer notre sac (car le challenge reste de tout pouvoir porter sur le dos, malgré cette première phase à vélo), à sélectionner et peser chaque élément et penser à son emplacement. Sauf qu’une fois passé dans les sacoches et le sac arrimé par-dessus avec une protection… la logistique change légèrement. Bref petit à petit nous prenons nos marques et nous pourrons bientôt dégainer l’outil adéquat efficacement (parapente, appareil photo, cuisine, …).

Après quelques péripéties nous terminons la première journée à Ponthaux chez des amis. 72km et un dénivelé un poil élevé pour une première journée avec nos montures chargées. On a pu constater que Google Maps n’était pas le meilleur outil pour naviguer à vélo, ça passe de la route au chemin VTT tout en gardant une moyenne de 25km/h… heureusement que nous n’avons pas de remorque ! En général nous évitons les routes principales ce qui nous fait découvrir des endroits bucoliques mais légèrement plus accidenté.

Nous sommes à présent à Planfayon où nous avons enfin pu sortir nos petits parapentes pour faire un peu de gonflage (ça ne vole toujours pas). Quel bonheur, ça promet ! Nous avons trouvé un hôte sympathique sur WarmShowers (le réseau d’entraide entre cyclistes) et on est tellement bien qu’on a de la peine à lever le camp, du coup nous restons encore une nuit. C’est férié ici, du coup nous nous sommes ravitaillé dans une ferme self-service entre notre refuge et l’atterrissage (séparé d’un seul kilomètre, à vélo c’est de la triche…).

On en profite pour parler un petit peu de nos montures. Comme notre départ en vélo plutôt qu’en auto-stop a été pris tardivement (c’est une conséquence du covid) et qu’elle est a priori transitoire, nous sommes partis avec nos vélos actuels. C’est à dire des vélos qui ont plus de dix ans, qui ont endurés des hivers et passés beaucoup de temps en extérieur et qui nous servaient principalement à circuler dans Yverdon (donc à plat…). Bref ils ne sont plus fringants et surtout ils demandent pas mal d’entretiens actuellement. Nous apprenons petit à petit à les connaitre et à changer les pièces. Nous avons déjà troqués nos selles chez des amis et je dois rapidement changer une jante qui est “légèrement” voilée ce qui, d’après un vendeur (et mon interprétation), pourrait se fissurer et générer un micro-trou-noir.

Pour ceux qui ont eu le courage de lire jusqu’ici, je vous offre une petite vidéo expliquant la philosophie du titre (Je vous encourage d’ailleurs à découvrir le Donjon de Naheulbeuk) :

4 thoughts on “À l’aventure, compagnons !

  1. J’espère que ça ira avec vos vélos.
    Je suis en pensées avec vous!!! L’aventure! Il n’y a que ça de vrai! La pluie n’est que de passage, le soleil arrive!!
    Bisous!!!

    1. Hello,
      Disons qu’après 10 jours de vélo, on observe qu’il y a pas mal de bâtons dans les roues. Dernièrement, mes vitesses ne fonctionnent plus correctement, alors correction oblige. Olivier a également dû corriger sa roue voilée. Tout ce mic-mac ajoute d’avantage à notre bagage de connaissance dans la mécanique cyclique.
      Becs à toi et à ta petite famille.
      Chal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.